Thèmes – Autres points forts

Flambée des prix pétroliers : la transformer en chance pour l’innovation et les emplois

La flambée des prix du pétrole doit moins être vue comme une menace pour la compétitivité que comme une chance pour affranchir l’économie des énergies fossiles ; avec aussi la création d’une multitude d’emplois dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

23 juin 2008, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure

Conférence sur le climat à Bali : Réduire les émissions de CO2 en Suisse pour l’économie et l’emploi

Pour Travail.Suisse, 80 pour cent de la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre doit se faire en Suisse, sinon on freinera les mesures d’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. L’achat de certificats ou le recours à des projets à l’étranger ne doit être qu’un complément comme le stipule la loi sur le CO2. suite

Une politique climatique qui mise sur la réduction des gaz à effet de serre en Suisse même dynamisera le processus d’innovation économique et créera des dizaines de milliers d’emplois surtout dans l’économie régionale et les PME.

Oui à Moritz, non à Doris

Dans ce cadre, la taxe sur le CO2 – qui deviendrait une taxe climatique dès 2010 – est judicieuse. Il faut soutenir en particulier la proposition d’affectation partielle de cette taxe pour financer un grand programme de rénovation énergétique des bâtiments, comme le propose le plan d’action du DETEC. En effet, les bâtiments représentent 45% de la consommation d’énergie totale et le potentiel d’économie est considérable avec le standard Minergie. Une tel programme permettra aussi d’économiser des milliards de francs par la diminution des importations de pétrole et de mazout.

Il est curieux que le Département de Doris Leuthardt se laisse pareillement séduire par les sirènes d’economiesuisse : car recourir massivement à l’achat de certificats à l’étranger freinera l’innovation de l’économie suisse pour développer les technologies propres et empêchera la création de milliers d’emplois dans les domaines de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. La proposition d’economiesuisse ne plaira pas non plus à plus de 1600 exploitations, regroupées dans 80 groupes d’entreprises, qui se sont engagés à réduire de façon très importante leurs émissions de CO2 afin d’être exonérés de la taxe.

Pour stabiliser le climat à un niveau non dangereux pour l’homme et l’environnement, les pays industrialisés devront réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’environ 75% d’ici 2050. La Suisse ne peut y échapper et, plus vite on misera sur les réductions en Suisse même, plus vite on en retirera des bénéfices non seulement pour le climat mais aussi pour la compétitivité de l’économie et la création d’emplois.

11 décembre 2007, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure

Conférence de Bali sur le climat / 3-14 décembre 2007

Des mesures fortes au niveau mondial pour lutter contre le réchauffement cli-matique limiteraient les dégâts pour l’homme et l’environnement. C’est aussi dans l’intérêt de l’économie suisse et de la création d’emplois dans notre pays.

26 novembre 2007, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure

Plans d’action et efficacité énergétique et énergies renouvelables : Un changement de cap bon pour le climat et l’emploi

Les plans d’action « efficacité énergétique » et « énergies renouvelables » du département de Moritz Leuenberger marquent enfin une rupture avec la politique de « laisser-faire » basée surtout sur des mesures volontaires en matière énergétique. Ce changement de cap est indispensable pour lutter contre le réchauffement climatique mais il s’avérera aussi très bénéfique pour l’économie et l’emploi.

24 septembre 2007, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure

Nouvelle stratégie pour le développement durable 2008-2011 : La politique climatique doit être plus ambitieuse

Travail.Suisse a pu faire part de ses requêtes sur la nouvelle stratégie du développement durable dans le cadre d’une consultation sous forme de conférence au début septembre. Une politique climatique plus ambitieuse est nécessaire. Cela sera aussi très bon pour l’innovation de l’économie et l’emploi. suite

10 septembre 2007, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure

Informations juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN