Thèmes – Autres points forts – Energie et climat

Un bond en avant pour la place industrielle suisse

Aujourd’hui a lieu à Berne le lancement de l’initiative « De nouveaux emplois grâce aux énergies renouvelables ». Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, soutient cette initiative et fait partie du comité d’initiative. suite

Travail.Suisse est convaincue qu’une politique énergétique offensive apporte des avantages considérables à la place industrielle suisse ainsi qu’au marché du travail.

De nouveaux emplois dans les arts et métiers
Afin que la moitié de la consommation d’énergie en Suisse puisse être couverte par des énergies renouvelables, le parc immobilier suisse doit être assaini dans une très large mesure d’ici 2030. Cela permettra au cours des vingt prochaines années d’assurer plusieurs dizaines de milliers d’emplois ou d’en créer de nouveaux dans le secteur principal et le secteur secondaire de la construction (chauffage, sanitaire, plomberie, isolation, construction de façades, etc.). En outre, la promotion conséquente des énergies renouvelables permettra la création de nouveaux emplois dans la branche du solaire, dans les bureaux d’ingénieurs et dans le secteur des installations sanitaires et de chauffage.

De nouveaux emplois dans l’industrie
Une politique énergétique offensive permet aux entreprises suisses de renforcer leur capacité concurrentielle sur un marché mondial en plein essor. Le chiffre d’affaires global de l’industrie Cleantech s’élèvera en dix ans à environ 3’350 milliards de francs. Il est très important pour le marché suisse du travail que l’industrie suisse puisse se tailler une part de ce gâteau.

Oui à des emplois de qualité et sûrs
L’initiative Cleantech permet à la Suisse de faire un véritable bond en avant sur le plan technologique et économique. Elle procure des avantages concurrentiels aux entreprises suisses dans une branche en plein essor disposant d’un fort potentiel de croissance. Elle crée et/ou maintient plusieurs dizaines de milliers d’emplois de qualité et sûrs aux profils d’exigences variés. Cela améliore les perspectives d’emploi de tous les travailleurs et travailleuses en Suisse. Nous ne pouvons pas laisser passer cette occasion.

22 mars 2010, Martin Flügel, Président Drucker-icon

Oui à l’initiative « pour un climat sain » et à un fonds solaire !

En acceptant l’initiative populaire « pour un climat sain » et la création d’un Fonds solaire, le Conseil national favoriserait une politique climatique ambitieuse tout en créant des milliers d’emplois supplémentaires en Suisse à court et à moyen terme.

Annexe Dimension

PD Oui à l'initiative pour un climat sain et à un fonds solaire.doc 32 KB

08 mars 2010, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Un véritable programme de renouvellement économique et de création d’emplois pour le futur

L’acceptation de l’initiative « Nouveaux emplois grâce aux énergies renouve-lables » permettrait à la Suisse de retrouver une position de pointe en matière d’innovation dans les technologies propres. Des dizaines de milliers d’emplois pourraient être créés tout en nous affranchissant des énergies fossiles. On économiserait aussi des milliards de francs d’importations fossiles.

Annexe Dimension

PD Un véritable programme de renouvellement économique et de création d'emplois pour le futur.doc 42 KB

08 février 2010, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Affectation partielle de la taxe CO2 : un très bon investissement pour le climat et l’emploi

Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, se réjouit de la décision du Conseil des Etats de financer par l’affectation partielle de la taxe CO2 l’assainissement énergétique des bâtiments. C’est une excellente décision pour la politique climatique mais aussi pour la création d’emplois et l’innovation économique. suite

La décision du Conseil des Etats d’affecter par année 200 millions de francs de la taxe CO2 à l’assainissement énergétique des bâtiments est très importante pour le climat étant donné que les bâtiments représentant plus de 40% de l’énergie consommée. Elle permettra aussi d’économiser des milliards de francs d’importations de produits fossiles. Des milliers d’emplois de divers degrés de qualification seront aussi créés dans tout le pays, ce qui tombe particulièrement bien vu la récession économique et les sombres perspectives pour le marché du travail.

Il est donc particulièrement réjouissant que le Conseil des Etats ait ainsi suivi le Conseil national sur cette question. Il s’agit maintenant d’éliminer le plus vite possible les divergences existantes restantes afin que la loi fédérale sur des mesures incitatives en faveur des économies d’énergie dans le bâtiment puisse entrer en vigueur au début 2010.

On éviterait ainsi le risque que le programme d’assainissement énergétique des bâtiments, dont les moyens au niveau fédéral ont été augmentés par le Parlement de 14 à 100 millions pour 2009, subisse un coup d’arrêt, préjudiciable à la fois pour le climat et l’emploi, l’an prochain.

26 mai 2009, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Budget de la Confédération 2009: l’emploi et le climat gagnants!

Travail.Suisse, l’organisation faîtière des travailleurs et travailleuses se réjouit que près de 80 millions de francs aient été débloqués par le Parlement pour 2009 pour l’assainissement énergétique des bâtiments. Des milliers d’emplois seront ainsi créés très rapidement et permettront de soutenir la conjoncture. suite

La mesure prise par le Parlement dans le cadre du budget 2009 permet de lancer les fondements d’un grand programme d’assainissement des bâtiments, tel que demandé par Travail.Suisse. Etant donné que la participation des cantons est requise pour moitié, on peut compter sur près de 150 millions de francs en 2009, ce qui permettra d’économiser des dizaines de millions de francs en importation d’huile de chauffage, de créer plusieurs milliers d’emplois et de réduire de façon importante les émissions de CO2.

Les cantons devraient augmenter sensiblement leurs contributions
Travail.Suisse appelle les quelques cantons qui n’ont pas encore de contributions globales pour des assainissements énergétiques à les déclencher afin de bénéficier de l’aide financière de la Confédération. Quant aux cantons qui ont déjà de tels programmes, ils sont invités à augmenter sensiblement leurs contributions afin que l’intégralité du crédit de la Confédération soit utilisée.

Afin de garantir un financement durable du programme d’assainissement des bâtiments, Travail.Suisse demande que l’on affecte partiellement dès 2010 la taxe sur le CO2 , comme l’envisage le projet de révision de la loi sur le CO2, pour un montant de 200 millions de francs par an.

16 décembre 2008, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon