Thèmes – Autres points forts

Financement de plus justes allocations pour enfants au moyen d’un impôt fédéral sur les successions ?

L’initiative « Pour de plus justes allocations pour enfants! » sera traitée par le Conseil national lors de la session de printemps. Les opposants à cette initiative prétendent qu’il ne sera pas possible de la financer. Travail.Suisse a toujours réfuté cette affirmation et a indiqué trois possibilités de financement: premièrement, les moyens de la Confédération en général, deuxièmement, la taxe sur la valeur ajoutée, et troisièmement, un impôt fédéral sur les successions. De nouveaux chiffres permettent maintenant de rendre plus attrayant le projet d’impôt fédéral sur les successions.

14 février 2005, Martin Flügel, Président

Finances fédérales – En finir avec la volonté d’économiser à tout prix

Le Département des finances n’apprécie pas correctement la situation des finances fédérales. Les pronostics sont trop pessimistes. Les comptes de la Confédération clôturent avec 1,8 milliards de mieux que budgété. Pour Travail.Suisse, il faut dès lors en finir avec le programme d’assainissement 04, nuisible sur le plan économique. suite

Les comptes de la Confédération 2004 bouclent avec 1.8 milliards de mieux que budgété. Cela s’explique par une réduction des dépenses de 2 pour cent et par un surplus de recettes de 700 millions dû à la bonne situation conjoncturelle.

Les finances de la Confédération sont en ordre
Pour Travail.Suisse, il est visible que, une fois de plus, l’administration des finances a surévalué systématiquement la hauteur du déficit structurel. Si l’on mesure la performance des finances fédérales selon les critères de Maastricht de l’Union économique et monétaire, la Suisse fait figure d’élève modèle. La Suisse fait également bonne figure en comparaison internationale pour la quote-part fiscale et de l’Etat.

Le paquet d’économies 04 pas nécessaire
Il en résulte que, pour Travail.Suisse, le deuxième paquet d’économies de deux milliards de francs est superflu. Cela d’autant plus que des économies supplémentaires de la Confédération fait plus de mal que de bien à l’économie nationale. Cette façon de vouloir épargner à tout prix de la Confédération produit environ 30’000 chômeurs et freine la croissance économique d’environ 0.5 pour cent pour les prochaines années. De plus, les économies n’ont pas lieu au bon endroit : on coupe dans les investissements au lieu de le faire dans les subventions.

Au lieu d’économiser, utiliser les moyens de façon plus utile
Travail.Suisse est ouvert pour une discussion sur la stratégie des dépenses de l’Etat. Mais cette discussion ne doit pas avoir lieu sous le credo des économies. Il faut examiner si l’argent est engagé au bon endroit. Ainsi, il devrait être permis de se poser la question s’il ne serait pas plus utile que la Confédération dépense plus d’argent pour les familles en lieu et place de l’agriculture.

11 février 2005, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure

Programme d’allégement 2004 (PAB 04)

22 novembre 2004, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure

Référendum contre l’extension du travail du dimanche et recommandations de votepour la votation du 28 novembre 2004

Le Comité de Travail.Suisse a décidé, lors de sa séance d’aujourd’hui, de soutenir le référendum contre l’extension du travail du dimanche dans la loi sur le travail. Il a aussi décidé de dire non à la réforme de la péréquation financière (RPT) et oui au nouveau régime financier. suite

Avec la modification de la loi sur le travail acceptée par le Parlement lors de la session d’automne, les gares se transformeront le dimanche en centres commerciaux. C’est un pas décisif qui est fait vers la libéralisation du travail du dimanche : sur la base de l’égalité du droit, les commerces sis en dehors des gares demanderont aussi de pouvoir employer du personnel 52 dimanche par an sans autorisation. Une motion allant dans ce sens a déjà été transmise au Parlement.

Travail.Suisse rejette une extension du travail du dimanche. Le dimanche férié doit rester la règle et être protégé en conséquence. Cela correspond aussi à la volonté de la population qui, en 1996, s’était clairement exprimée contre la possibilité de six ventes du dimanche par an sans autorisation.

RPT : non à la cantonalisation des prestations pour les handicapés !
Concernant les votations du 28 novembre 2004, le Comité de Travail.Suisse dit non à la réforme de la péréquation financière et dit oui au nouveau régime financier. Au sujet de la RPT, c’est en particulier le report de prestations pour les handicapés de la Confédération vers les cantons qui provoque le rejet. Dans des domaines de tâches si centrales, seule une solution fédérale peut apporter des résultats satisfaisants, selon Travail.Suisse.

13 octobre 2004, Susanne Blank, Responsable politique économique

Informations juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN