Thèmes – Formation

Comment définir la formation continue?

Travail.Suisse part de l’idée qu’au cours de cette année, un groupe de travail extraparlementaire sera constitué et chargé d’élaborer une loi sur la formation continue. C’est pourquoi, au fil des prochains mois, nous souhaitons traiter divers thèmes qui devront être discutés dans le cadre du travail législatif. Le présent article est, à nos yeux, une première contribution à la discussion, et non pas une prise de position définitive. Aujourd’hui, nous souhaitons nous pencher sur la question relative à la manière de définir la formation continue.

20 janvier 2009, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

La Suisse a besoin d’une loi sur la formation continue

Depuis l’acceptation du nouvel article constitutionnel sur la formation en 2006, le Conseil fédéral est chargé d’élaborer une loi sur la formation continue. On reste sceptique quant au fait qu’il le fasse vraiment. C’est pourquoi Travail.Suisse est en train de mettre sur pied un groupe d’appui « loi sur la formation continue ». Les premières prises de position se trouvent sur notre site.

28 octobre 2008, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

La Suisse a besoin d’une loi sur la formation continue

Depuis l’acceptation du nouvel article constitutionnel sur la formation en 2006, le Conseil fédéral est chargé d’élaborer une loi sur la formation continue. On reste sceptique quant au fait qu’il le fasse vraiment. C’est pourquoi Travail.Suisse est en train de mettre sur pied un groupe d’appui « loi sur la formation continue ». Les premières prises de position se trouvent sur notre site.

28 octobre 2008, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

L’épouvantail de l’obligation !

En vertu de la Constitution fédérale, la Confédération a pour tâche de légiférer sur la formation continue. Travail.Suisse demande que le principe de « Trois jours de formation continue obligatoire pour tous les travailleurs, financés par les employeurs » soit ancré dans la loi en question. Pour Travail.Suisse, il était déjà clair, lors du lancement de l’idée d’obligation que celle-ci se heurterait à une certaine résistance. La question se pose toutefois de savoir si cette résistance au caractère obligatoire n’est pas irréfléchie. Car quiconque se penche de manière approfondie sur ce projet constate que la notion d’obligation est tout sauf un épouvantail.

06 octobre 2008, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

L’épouvantail de l’obligation !

En vertu de la Constitution fédérale, la Confédération a pour tâche de légiférer sur la formation continue. Travail.Suisse demande que le principe de « Trois jours de formation continue obligatoire pour tous les travailleurs, financés par les employeurs » soit ancré dans la loi en question. Pour Travail.Suisse, il était déjà clair, lors du lancement de l’idée d’obligation que celle-ci se heurterait à une certaine résistance. La question se pose toutefois de savoir si cette résistance au caractère obligatoire n’est pas irréfléchie. Car quiconque se penche de manière approfondie sur ce projet constate que la notion d’obligation est tout sauf un épouvantail.

06 octobre 2008, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

RSS | D | F | Info juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN