Thèmes – Formation

Les œillères des employeurs

Lors de sa conférence de presse du 29 mars 2010, l’Union patronale suisse a présenté sa prise de position sur la politique de la formation continue de la Confédération. Travail.Suisse est satisfaite de voir que l’Union patronale, malgré une réserve, ne refuse pas en principe l’élaboration d’une loi sur la formation continue et entrouvre même la porte à une législation minimale dans le domaine de la validation des acquis de la formation continue et des formations de rattrapage ciblées sur des groupes spécifiques. Le problème, c’est que l’Union patronale occulte complètement trois questions importantes liées à la formation continue. Dans notre article, nous allons nous attacher à ces trois points escamotés.

19 avril 2010, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

Les œillères des employeurs

Lors de sa conférence de presse du 29 mars 2010, l’Union patronale suisse a présenté sa prise de position sur la politique de la formation continue de la Confédération. Travail.Suisse est satisfaite de voir que l’Union patronale, malgré une réserve, ne refuse pas en principe l’élaboration d’une loi sur la formation continue et entrouvre même la porte à une législation minimale dans le domaine de la validation des acquis de la formation continue et des formations de rattrapage ciblées sur des groupes spécifiques. Le problème, c’est que l’Union patronale occulte complètement trois questions importantes liées à la formation continue. Dans notre article, nous allons nous attacher à ces trois points escamotés.

19 avril 2010, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

Comparaison de deux projets de loi

Depuis 2007, Travail.Suisse se penche attentivement sur la loi sur la formation continue. Nous avons régulièrement mis au point nos idées à ce sujet dans des prises de position, dont nous avons présenté l’ensemble aux médias en automne 2009, dans un rapport récapitulatif intitulé «Exigences et propositions relatives à une loi sur la formation continue». La Fédération suisse pour la formation continue FSEA présentait également un projet de loi deux mois plus tard. Ces deux rapports contiennent de nombreux chevauchements, mais également des différences manifestes. Le présent article indique et évalue les distinctions principales.

22 février 2010, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

Comparaison de deux projets de loi

Depuis 2007, Travail.Suisse se penche attentivement sur la loi sur la formation continue. Nous avons régulièrement mis au point nos idées à ce sujet dans des prises de position, dont nous avons présenté l’ensemble aux médias en automne 2009, dans un rapport récapitulatif intitulé «Exigences et propositions relatives à une loi sur la formation continue». La Fédération suisse pour la formation continue FSEA présentait également un projet de loi deux mois plus tard. Ces deux rapports contiennent de nombreux chevauchements, mais également des différences manifestes. Le présent article indique et évalue les distinctions principales.

22 février 2010, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

Bons de formation destinés aux personnes souhaitant se réinsérer dans la vie professionnelle

Selon la loi sur la formation professionnelle , la Confédération soutient les offres destinées aux personnes souhaitant se réinsérer dans la vie professionnelle. Toutefois, une politique de mise en œuvre de cette base légale fait encore défaut à ce jour. Travail.Suisse insiste pour que la mise en application soit prise en main. Il existe un besoin en matière d’information, de consultation et de financement des personnes souhaitant se réinsérer dans la vie professionnelle.

07 décembre 2009, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

RSS | D | F | Info juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN