Thèmes – Politique sociale

Pas de 11e révision de l’AVS sans flexibilité de l’âge de la retraite pour tous

Après que le Conseil national a rejeté, l’an dernier, toute compensation sociale en matière d’AVS, c’est maintenant à la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats d’examiner des modèles de compromis sur la question de la flexibilité de l’âge de la retraite. Pour Travail.Suisse, il est clair que seule une importante contribution à l’équilibre social inscrite dans la 11e révision de l’AVS pourra mettre fin à des années de blocage. L’association faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses a donc fait part à la Commission pertinente du Conseil des Etats de ses principaux arguments à l’appui d’un compromis social applicable. Ce faisant, Travail.Suisse se prononce pour un modèle qui soit fonction du revenu.

02 février 2009, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

Pas de 11e révision de l’AVS sans flexibilité de l’âge de la retraite pour tous

Après que le Conseil national a rejeté, l’an dernier, toute compensation sociale en matière d’AVS, c’est maintenant à la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats d’examiner des modèles de compromis sur la question de la flexibilité de l’âge de la retraite. Pour Travail.Suisse, il est clair que seule une importante contribution à l’équilibre social inscrite dans la 11e révision de l’AVS pourra mettre fin à des années de blocage. L’association faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses a donc fait part à la Commission pertinente du Conseil des Etats de ses principaux arguments à l’appui d’un compromis social applicable. Ce faisant, Travail.Suisse se prononce pour un modèle qui soit fonction du revenu.

02 février 2009, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

Assainissement de l’AI : séparer immédiatement le Fonds AVS du Fonds AI

Travail.Suisse, l’organisation indépendante des travailleurs et travailleuses, est déçu du report de la votation sur le financement supplémentaire de l’AI. Une fois de plus, on ne s’attaque pas à la nécessité urgente d’empêcher d’autres déficits dans l’AI à cause d’un Conseil fédéral hésitant. Il s’agit maintenant de séparer immédiatement le Fonds AVS de celui de l’AI et cela ne peut plus être lié à la votation sur le financement supplémentaire de l’AI. suite

La décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral risque de reporter l’assainissement de l’AI à un jour très lointain. Dans l’intervalle, l’AVS va subir les conséquences financières des déficits de l’AI. Actuellement, les déficits de l’AI affectent directement le Fonds AVS. Cela n’est pas tenable. C’est pourquoi Travail.Suisse demande une séparation immédiate du Fonds AVS et du Fonds AI indépendamment du moment de la votation sur le financement supplémentaire de l’AI. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut éviter un creusement du déficit de l’AVS.

Si maintenant le report de la votation entraîne des déficits supplémentaires de l’AI, le relèvement du taux de la TVA devra être ultérieurement plus élevé que prévu.

28 janvier 2009, Martin Flügel, Président et Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

La 11e révision de l’AVS doit maintenant lever le blocus

L’évolution de l’AVS est bloquée depuis plus de dix ans. L’initiative « Pour un âge de l’AVS flexible » n’a rien pu changer non plus. Mais le résultat de la votation montre clairement qu’une flexibilisation équitable de l’âge de la retraite répond à un besoin important. Le Parlement doit désormais cesser de refuser avec obstination la compensation sociale et lever le blocus. Car pour Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleurs, il est clair qu’une 11e révision de l’AVS sans une flexibilisation couverte socialement de l’âge de la retraite n’aura pas la moindre chance devant le peuple.

09 décembre 2008, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

La 11e révision de l’AVS doit maintenant lever le blocus

L’évolution de l’AVS est bloquée depuis plus de dix ans. L’initiative « Pour un âge de l’AVS flexible » n’a rien pu changer non plus. Mais le résultat de la votation montre clairement qu’une flexibilisation équitable de l’âge de la retraite répond à un besoin important. Le Parlement doit désormais cesser de refuser avec obstination la compensation sociale et lever le blocus. Car pour Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleurs, il est clair qu’une 11e révision de l’AVS sans une flexibilisation couverte socialement de l’âge de la retraite n’aura pas la moindre chance devant le peuple.

09 décembre 2008, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

RSS | D | F | Info juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN