Thèmes – Politique sociale

11e révision de l’AVS: nul besoin d’un exercice alibi, mais d’un véritable âge de la retraite flexible

La Commission sociale du Conseil des Etats veut rendre plus séduisant le projet de réduction de la 11e révision de l’AVS en lui donnant le nom de « réduction différenciée limitée dans le temps ». Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, n’y voit aucune compensation sociale substantielle. Si une telle solution trouve grâce au Parlement, le référendum ne fait pas l’ombre d’un doute.

20 avril 2009, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

Pas de 11e révision de l’AVS sans flexibilité de l’âge de la retraite pour tous

Après que le Conseil national a rejeté, l’an dernier, toute compensation sociale en matière d’AVS, c’est maintenant à la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats d’examiner des modèles de compromis sur la question de la flexibilité de l’âge de la retraite. Pour Travail.Suisse, il est clair que seule une importante contribution à l’équilibre social inscrite dans la 11e révision de l’AVS pourra mettre fin à des années de blocage. L’association faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses a donc fait part à la Commission pertinente du Conseil des Etats de ses principaux arguments à l’appui d’un compromis social applicable. Ce faisant, Travail.Suisse se prononce pour un modèle qui soit fonction du revenu.

02 février 2009, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

Assainissement de l’AI : séparer immédiatement le Fonds AVS du Fonds AI

Travail.Suisse, l’organisation indépendante des travailleurs et travailleuses, est déçu du report de la votation sur le financement supplémentaire de l’AI. Une fois de plus, on ne s’attaque pas à la nécessité urgente d’empêcher d’autres déficits dans l’AI à cause d’un Conseil fédéral hésitant. Il s’agit maintenant de séparer immédiatement le Fonds AVS de celui de l’AI et cela ne peut plus être lié à la votation sur le financement supplémentaire de l’AI. suite

La décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral risque de reporter l’assainissement de l’AI à un jour très lointain. Dans l’intervalle, l’AVS va subir les conséquences financières des déficits de l’AI. Actuellement, les déficits de l’AI affectent directement le Fonds AVS. Cela n’est pas tenable. C’est pourquoi Travail.Suisse demande une séparation immédiate du Fonds AVS et du Fonds AI indépendamment du moment de la votation sur le financement supplémentaire de l’AI. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut éviter un creusement du déficit de l’AVS.

Si maintenant le report de la votation entraîne des déficits supplémentaires de l’AI, le relèvement du taux de la TVA devra être ultérieurement plus élevé que prévu.

28 janvier 2009, Martin Flügel, Président et Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

La 11e révision de l’AVS doit maintenant lever le blocus

L’évolution de l’AVS est bloquée depuis plus de dix ans. L’initiative « Pour un âge de l’AVS flexible » n’a rien pu changer non plus. Mais le résultat de la votation montre clairement qu’une flexibilisation équitable de l’âge de la retraite répond à un besoin important. Le Parlement doit désormais cesser de refuser avec obstination la compensation sociale et lever le blocus. Car pour Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleurs, il est clair qu’une 11e révision de l’AVS sans une flexibilisation couverte socialement de l’âge de la retraite n’aura pas la moindre chance devant le peuple.

09 décembre 2008, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

Initiative AVS: Mandat en faveur de la flexibilisation équitable de l’âge de la retraite

Travail.Suisse est déçue du non à l’initiative AVS. Toutefois, le résultat montre clairement que la flexibilisation de l’âge de la retraite correspond à un besoin largement ressenti. Travail.Suisse est d’avis qu’une 11e revision de l’AVS sans flexibilisation sociale de l’âge de la retraite n’aura aucune chance devant le peuple. suite

Le nombre élevé de voix favorables à l’initiative AVS montre que le peuple considère comme importante la flexibilisation équitable de l’âge de la retraite. Dès lors, le résultat de la votation donne mandat au Parlement de traiter sans tarder de la compensation sociale à propos de la flexibilité de l’âge de la retraite.

Intégrer la flexibilisation équitable de l’âge de la retraite dans la 11e revision de l’AVS

Dans le cadre de la 11e revision de l’AVS, le Conseil national s’est toujours refusé à introduire une quelconque compensation sociale à propos de la flexibilisation de l’âge de la retraite. Il fait fausse route. Maintenant c’est au Conseil des Etats de prendre au sérieux le mandat donné par le peuple et d’intégrer la flexibilisation de l’âge de la retraite dans la 11e revision de l’AVS. Travail.Suisse a déjà fait une proposition dans ce sens.

Temporiser n’est pas une tactique appréciée – surmonter les blocages

Certains cercles veulent maintenant sauver la 11e revision de l’AVS en proposant au Parlement de retirer complètement la question de l’âge de la retraite et de la repousser à une révision ultérieure. Cette tactique d’ajournement serait aussi peu appréciée par le peuple qu’un pur démantèlement. Le blocage de l’AVS ne peut être surmonté que si on trouve une réponse équitable à la nécessité d’aménager une flexibilisation de l’âge de la retraite dans la 11e revision de l’AVS.

30 novembre 2008, Martin Flügel, Président et Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale

RSS | D | F | Info juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN