Thèmes – Politique sociale

Révision de la loi sur l’assurance-chômage : assainissement hésitant

Pour Travail.Suisse, l’organisation faîtière des travailleurs et travailleuses, l’assainissement de l’assurance-chômage, tel que mis en consultation par le Conseil fédéral, est trop hésitant. suite

Le remboursement des dettes doit être plus déterminé et plus rapide

Sinon, il y a le danger que le fonds de l’assurance-chômage dépasse la limite maximale des dettes déjà au début de la prochaine phase de récession. Il en résulterait une nouvelle révision de la loi sur l’assurance-chômage dans le délai le plus court.

Une augmentation régulière de la cotisation à 2.2 pourcent ne suffit pas

Avec un nombre moyen de 125’000 personnes au chômage, le taux de cotisation doit être relevé à au moins 2.3 pourcent pour éviter une augmentation supplémentaire des dettes.

La marge de manœuvre pour des réductions de prestations est très faible

Au cours de la dernière révision, on a déjà démantelé les prestations de manière importante. Les réductions de prestations proposées font courir le danger que l’on punisse justement les personnes qui sont déjà en position de faiblesse sur le marché du travail.

14 décembre 2007, Susanne Blank, Responsable politique économique

Il faut maintenant remettre l’assurance-chômage à flot!

À fin 2006, l’endettement de l’assurance-chômage se chiffrait à 4,8 milliards de francs. La limite autorisée du déficit, qui nécessite une révision et une hausse immédiate des taux de cotisations, n’est donc pas encore atteinte. Pourtant, compte tenu de la persistance de l’excellente situation économique, il serait im-prudent de ne pas s’attaquer d’ores et déjà, pendant l’année en cours, à l’assainissement de l’assurance-chômage. Car des hausses de cotisations sont tout à fait supportables du point de vue conjoncturel.

12 février 2007, Susanne Blank, Responsable politique économique

La situation financière de la caisse de chômage

La situation reste sombre sur le marché de l’emploi, ce qui se traduit également dans le budget de la caisse de chômage. Depuis 2004, le fonds de compensation de l’assurance chômage est de nouveau dans les chiffres rouges, avec un déficit de 2 milliards de francs. Et voilà que maintenant, la Confédération, elle aussi, se dérobe à ses responsabilités: dans le cadre de son programme d’économies 04, elle réduit ses contributions à la caisse de chômage, pourtant prescrites par la loi. Elle anticipe ainsi une révision de l’assurance chômage, qui sera peut-être effectuée déjà d’ici fin 2006. Si cette révision devait avoir lieu, il ne faudrait en aucun cas réduire les prestations, mais réintroduire le pour cent de solidarité à titre permanent.

09 mai 2005, Susanne Blank, Responsable politique économique

Informations juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN