Thèmes – Travail

L’extension du travail du dimanche sera une opération déficitaire

Les travailleurs devraient-ils, à l’avenir, travailler davantage le dimanche? Devraient-ils perdre leur dimanche, moment de liberté consacré à la famille et aux amis, au repos et aux loisirs? Nous pourrons en décider le 27 novembre. Il ne s’agit donc pas uniquement du travail dominical dans les commerces implantés dans les gares, mais principalement d’une nouvelle étape dans la libéralisation du travail dominical.

31 octobre 2005, Hugo Fasel, président Travail. Suisse jusqu'à 2008

Travail du dimanche : Il s’agit de nos loisirs et non pas de nos emplois!

Le 27 novembre 2005, nous voterons pour maintenir un dimanche aussi libre que possible et, partant, pour que le niveau actuel de la qualité de la vie soit conservé. Les partisans de l’extension du travail du dimanche jouent un refrain connu. Ils sèment la peur, en prétendant que le Non entraînera des pertes d’emplois et que les consommatrices et les consommateurs ne pourront plus faire leurs achats le dimanche dans les gares. Ces arguments sont faux, quand bien même un conseiller fédéral et le directeur des CFF les soutiennent.

10 octobre 2005, Arno Kerst, Vice-président de Syna

Derechef, la situation ne fait qu’empirer sur le front du chômage des jeunes

Depuis juillet , c’est-à-dire après les examens de fin d’apprentissage et l’octroi des certificats fédéraux de capacité, le nombre de jeunes sans emploi ou sans place d’apprenti a de nouveau augmenté. Travail.Suisse, l’organisation faîtière des travailleurs, exige que les objectifs fixés en février par le Département fédéral de l’économie pour améliorer la situation soient réexaminés et que de nouvelles mesures soient prises s’ils n’ont pas été atteints.

12 septembre 2005, Susanne Blank, Responsable politique économique

Le travail du dimanche : On ne nous fera pas avaler des ours ou des couleuvres!

Le dernier dimanche de mai, Zurich a organisé une vente dominicale pour lancer le «Teddy Summer 2005». Et, une fois de plus, il s’est avéré : le franc ne peut être dépensé qu’une seule fois !

29 août 2005, Arno Kerst, Vice-président de Syna

Risque d’une augmentation du chômage incompressible

Il est à craindre que, dans un proche avenir, le chômage incompressible progresse massivement en Suisse. Ce chômage-là est étroitement lié au chômage de longue durée, qui, à son tour, va souvent de pair avec un bas niveau de qualifications des personnes concernées. C’est donc du côté des qualifications qu’il convient de fournir un effort: Travail.Suisse, l’organisation faîtière des travailleurs, demande que le risque d’augmentation constante du chômage incompressible soit contrecarré par des mesures de formation et de formation continue.

20 juin 2005, Susanne Blank, Responsable politique économique

Informations juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN