Thèmes – Travail – Marché du travail

Le travail du dimanche : On ne nous fera pas avaler des ours ou des couleuvres!

Le dernier dimanche de mai, Zurich a organisé une vente dominicale pour lancer le «Teddy Summer 2005». Et, une fois de plus, il s’est avéré : le franc ne peut être dépensé qu’une seule fois !

Annexe Dimension

PD On nous fera pas avaler des ours ou des couleuvres!.doc 30 KB

29 août 2005, Arno Kerst, Vice-président de Syna Drucker-icon

Risque d’une augmentation du chômage incompressible

Il est à craindre que, dans un proche avenir, le chômage incompressible progresse massivement en Suisse. Ce chômage-là est étroitement lié au chômage de longue durée, qui, à son tour, va souvent de pair avec un bas niveau de qualifications des personnes concernées. C’est donc du côté des qualifications qu’il convient de fournir un effort: Travail.Suisse, l’organisation faîtière des travailleurs, demande que le risque d’augmentation constante du chômage incompressible soit contrecarré par des mesures de formation et de formation continue.

Annexe Dimension

PD Risque d'une augmentation du chômage incompressible.doc 31 KB

20 juin 2005, Susanne Blank, Responsable politique économique Drucker-icon

L’emploi des jeunes dans le monde : l’un des problèmes les plus pressants de la planète

Du 31 mai au 16 juin 2005, la Conférence internationale du Travail va débattre de la situation dramatique de l’emploi des jeunes dans le monde. Tant que le potentiel de la jeunesse sera gaspillé, ni les jeunes ni la société dans son ensemble ne pourront prétendre à un avenir prospère.

Annexe Dimension

PD Emploi des jeunes.doc 40 KB

06 juin 2005, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

L’emploi des jeunes dans le monde : l’un des problèmes les plus pressants de la planète

Du 31 mai au 16 juin 2005, la Conférence internationale du Travail va débattre de la situation dramatique de l’emploi des jeunes dans le monde. Tant que le potentiel de la jeunesse sera gaspillé, ni les jeunes ni la société dans son ensemble ne pourront prétendre à un avenir prospère.

Annexe Dimension

PD Emploi des jeunes.doc 40 KB

06 juin 2005, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Chiffres du chômage d’avril 2005: Fin d’alerte prématurée

Depuis octobre 2004, le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, reste inchangé à 3,8 pourcent selon la statistique du seco. Mois après mois, près de 3’000 personnes perdent leur droit aux indemnités. Pour elles, il est très difficile de reprendre pied sur le premier marché du travail. Travail.Suisse, l’organisation faîtière des travailleurs et travailleuses demande des mesures d’intégration pour les fins de droit. suite

Depuis sept mois, le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, stagne, avec 3,8%, à un niveau élevé. Mois après mois, environ 3’000 personnes perdent leur droit aux indemnités et sortent du système de l’assurance-chômage.

Fins de droit : très difficile retour sur le marché du travail régulier
A peine un tiers des fins de droit continuent à figurer dans la statistique du seco, cela sur une base volontaire. Continuer à être annoncé auprès de l’ORP n’a guère d’utilité directe, les personnes en fin de droit ne pouvant ni participer aux programmes d’occupation et de formation de l’assurance-chômage ni être placées. Après quelques mois leur trace se perd dans les lacunes de la statistique.

Les études les plus récentes sur la situation des fins de droit datent de l’année 2000. Elles montrent qu’environ la moitié des fins de droit ne se réinsèrent plus dans le processus d’activité professionnelle. Deux tiers de ceux qui retrouvent un emploi gagnent moins qu’avant et sont souvent contraints de changer de branche. Pour les fins de droits, il n’est plus guère possible de retrouver une place sur le marché régulier du travail. Le programme national de recherche sur l’Etat social en Suisse est aussi arrivé à cette conclusion.

Mesures à prendre
Cela signifie-t-il que les portes pour retrouver la vie active restent verrouillées à jamais pour les chômeurs en fin de droit ? Il ne doit pas en aller ainsi, ni d’un point de vue individuel, de la société et économique. Il faut mettre en œuvre un ensemble de mesures pour pouvoir réintégrer les fins de droit sur le premier marché du travail.

1. Les fins de droit doivent pouvoir participer sans coûts aux programmes d’occupation de l’assurance-chômage et avoir la possibilité d’être placés.
2. Il faut coordonner et renforcer la collaboration institutionnelle entre l’assurance-chômage, l’aide sociale et l’assurance-invalidité.
3. Il faut proposer des programmes de formation spécifiques, adaptés aux situations individuelles des personnes concernées.

09 mai 2005, Susanne Blank, Responsable politique économique Drucker-icon