Thèmes – Travail

2011 : Année des droits des femmes. Année de l’égalité ?

Cette année est celle de plusieurs jubilés marquants sur le long combat des femmes de notre pays pour obtenir les mêmes droits que les hommes. C’est l’occasion idéale de dresser un bilan en matière d’égalité. Si les droits ont été presque tous mis à niveau, il n’en va pas de même dans le monde du travail où les inégalités persistent. De nos jours, elles sont devenues plus subtiles mais elles concernent tout le monde, les hommes comme les femmes.

17 janvier 2011, Valérie Borioli Sandoz, Responsable politique d'égalité

Résultats des négociations salariales 2011 : Des négociations salariales dans l’ensemble satisfaisantes

Les négociations salariales 2011 ont eu lieu dans un contexte de reprise économique. Travail.Suisse, l’organisation indépendante de 170’000 travailleurs et travailleuses juge comme satisfaisants dans l’ensemble les résultats des négociations salariales. Les salaires des travailleurs et travailleuses augmentent au début 2011 entre 1.5 et 2.5 pourcent. suite

Les négociations salariales 2011, annoncées par Travail.Suisse et les fédérations qui lui sont affiliées Syna, transfair et Hotel & Gastro Union au début du mois d‘août, furent placées sous le signe de la reprise économique.

Dans l’artisanat les travailleurs/euses ont pu obtenir des augmentations salariales comprises entre 1,5 et tout juste 3 pourcent. Ce n’est que dans le secteur principal du bâtiment qu’aucun accord n’a pu être trouvé, la recommandation des entrepreneurs d’augmenter les salaires de 1 pourcent est insuffisante.

Dans le commerce de détail la conclusion des négociations est convaincante à la COOP avec des adaptations comprises entre 2 et 3 pourcent. La nouvelle convention collective de travail du discounter Lidl est aussi réjouissante.

Dans les hôpitaux et les homes les augmentations sont dans la plupart des cas individuelles et ne donnent guère matière à satisfaction.

Dans l’hôtellerie et la restauration aucune négociation salariale n’a été menée pour 2011. L’évaluation de la nouvelle convention collective de travail est positive.

Dans l’industrie, on constate malgré la reprise économique toujours une certaine retenue salariale. Les augmentations salariales sont comprises entre 1 et 2 pourcent. En outre, la tendance critique à verser des primes uniques et des bonus se poursuit.

Dans le service public les résultats des négociations salariales sont pour la plupart satisfaisants: la Poste accorde en moyenne 1.8 pourcent, les CFF environ 1.5 pourcent, Swisscom 2.6 pourcent. Mais il faut regretter que les augmentations salariales sont moins octroyées de façon générale et davantage discutées individuellement.

Des primes d’assurance-maladie plus élevées, le relèvement de la TVA et des déductions salariales supplémentaires grèveront le portemonnaie. Mais en même temps, en raison du renchérissement relativement faible de 0,7%, la plupart des travailleurs et travailleuses gagneront un peu plus en termes réels l’an prochain.

20 décembre 2010, Susanne Blank, Responsable politique économique

De sérieuses hausses de salaire sont possibles !

L’économie suisse renoue avec la croissance. Les négociations salariales 2011 se placent sous le signe de la reprise économique. Travail.Suisse et Syna, Transfair et Hotel & Gastro Union, fédérations qui lui sont affiliées, revendiquent de sérieuses hausses de salaire pour les travailleurs et travailleuses. C’est réalisable sur le plan économique et sensé sur le plan de la politique conjoncturelle. suite

Maintenir le pouvoir d’achat
Au cours de cette année, les travailleurs et travailleuses doivent assumer une perte de salaire réel. Il s’agit de compenser entièrement le renchérissement pour 2011 et de maintenir le pouvoir d’achat.

Rattraper le retard salarial
Le bilan des hausses de salaire de ces dernières années est insuffisant. Malgré la reprise économique, les effectifs n’ont pas encore été renforcés. La productivité du travail à titre individuel continue d’augmenter. Cette prestation de travail élevée doit donc être honorée par une augmentation du salaire réel.

Adapter les taux d’augmentation des salaires
Il est inadmissible que les managers continuent de mener la grande vie alors que leurs collaborateurs doivent encore endurer une situation difficile. Les taux d’augmentation des salaires des travailleurs et travailleuses doivent être ajustés à ceux des managers.

Etayer la consommation
Des contributions en augmentation grèvent le budget des ménages en 2011. Il est indispensable d’augmenter réellement les salaires des travailleurs et travailleuses afin que la consommation privée reste le pilier de la croissance économique. Il faut renoncer à des programmes d’économie imposés par l’Etat.

Des hausses de salaire sont possibles et nécessaires
Des hausses de salaire réel de 1-2 pour cent sont justifiées. En premier lieu, elles doivent être effectives à titre collectif et être accordées régulièrement, à la place de versements uniques.

La 4e révision de la Loi sur l’assurance-chômage affaiblit les travailleurs et travailleuses
Le démantèlement radical des prestations et l’assainissement des dettes qui se fait avec lenteur vident l’assurance-chômage de sa substance. Corollaire : la protection des travailleurs et travailleuses face au chômage se liquéfie et la situation des personnes actives s’affaiblit en Suisse.

02 août 2010, Susanne Blank, Responsable politique économique

La branche pharmaceutique sur les traces du secteur bancaire

Les bonus excessifs que pratique le secteur financier font actuellement l’objet de sévères critiques publiques. Sous la pression, plusieurs chefs de file du secteur bancaire ont déjà renoncé à une partie de leurs rémunérations. La situation se présente tout autrement dans l’industrie pharmaceutique: Novartis et Roche, semble-t-il complètement indifférents à la critique du grand public, ont une fois de plus payé à leurs dirigeants des salaires insensés. Apprendre de l’expérience faite dans d’autres branches sur les effets possibles de tels systèmes de rémunération ne semble pas être pris en considération.

29 mars 2010, Yvonne Debrunner, salaires des managers

Mars 2010 : pleins feux sur l’inégalité et la discrimination salariales

Le mois de mars est marqué cette année par plusieurs événements qui concernent l’égalité entre femmes et hommes. C’est l’occasion d’aborder deux notions en particulier : l’égalité et la discrimination salariales. Travail.Suisse, l’organisation indépendante de travailleuses et travailleurs, est d’avis que les inégalités salariales, même si elles s’expliquent en partie, sont inacceptables. En matière de discriminations salariales, elle s’engage activement pour leur élimination grâce au « Dialogue sur l’égalité des salaires ».

08 mars 2010, Valérie Borioli Sandoz, Responsable politique d'égalité

Informations juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN