Thèmes – Travail

Les banques placées sous le signe de la crise: pour les salaires des dirigeants aussi?

Les conséquences que la crise des taux hypothécaires a eues (jusqu’ici) pour les employé-e-s et les actionnaires des deux grandes banques UBS et Credit Suisse sont évidentes. A ce jour, les deux banques ont perdu au total 48,5 milliards de francs. Plus de 8’300 emplois ont été supprimés ou le seront encore. Les conséquences à l’échelon de la direction sont nettement moins évidentes. Non seulement les deux banques sont en pleine crise, mais aussi leur système d’indemnités versées aux dirigeants fait naufrage.

19 mai 2008, Matthias Humbel, transfair

Les banques placées sous le signe de la crise: pour les salaires des dirigeants aussi?

Les conséquences que la crise des taux hypothécaires a eues (jusqu’ici) pour les employé-e-s et les actionnaires des deux grandes banques UBS et Credit Suisse sont évidentes. A ce jour, les deux banques ont perdu au total 48,5 milliards de francs. Plus de 8’300 emplois ont été supprimés ou le seront encore. Les conséquences à l’échelon de la direction sont nettement moins évidentes. Non seulement les deux banques sont en pleine crise, mais aussi leur système d’indemnités versées aux dirigeants fait naufrage.

19 mai 2008, Matthias Humbel, transfair

L’industrie pharmaceutique emprunte des voies sinueuses pour verser des salaires plus élevés

Depuis plusieurs années, les deux géants pharmaceutiques que sont Novartis et Roche caracolent en tête en ce qui concerne les indemnités versées à leurs dirigeants. Même si l’on a pu observer, au cours des dernières années, une chasse au rattrapage chez des groupes moins importants, les tout derniers chiffres présentés par Travail.Suisse montrent que la prédominance peu glorieuse des deux groupes bâlois est loin d’être en péril.

28 avril 2008, Matthias Humbel, transfair

L’industrie pharmaceutique emprunte des voies sinueuses pour verser des salaires plus élevés

Depuis plusieurs années, les deux géants pharmaceutiques que sont Novartis et Roche caracolent en tête en ce qui concerne les indemnités versées à leurs dirigeants. Même si l’on a pu observer, au cours des dernières années, une chasse au rattrapage chez des groupes moins importants, les tout derniers chiffres présentés par Travail.Suisse montrent que la prédominance peu glorieuse des deux groupes bâlois est loin d’être en péril.

28 avril 2008, Matthias Humbel, transfair

Commerce de détail: des augmentations salariales en faveur des collaborateurs et collaboratrices !

Quand bien même le résultat de Migros a été légèrement terni par le recul du bénéfice net qui a atteint 801 millions de francs, aussi bien Migros que Coop ont présenté de bons résultats de l’exercice. Les chiffres d’affaires grimpent, de même que les parts de marché. Et les travailleurs et travailleuses peuvent, eux aussi, se réjouir puisque – résultat des négociations salariales oblige – les deux groupes relèvent les salaires.

14 avril 2008, Matthias Humbel, transfair

RSS | D | F | Info juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN